Immigration au Canada et la Résidence Permanente, le doute. - Laulinea à Montréal- Blog Photo & Expat
28251
post-template-default,single,single-post,postid-28251,single-format-standard,qode-social-login-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.5,vertical_menu_enabled,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
Expatrié au Canada, est-ce que je fais la demande de résidence permanente ? #questionnement #immigration #expatriation #viedexpat #montréal #quebec #canada

Immigration au Canada et la Résidence Permanente, le doute.

Quand on arrive au Canada avec un PVT ou un autre permis de travail temporaire, un jour se pose la question : est-ce qu’on reste vivre ici ? Pour cela, il va falloir devenir Résident Permanent. Il s’agit d’un statut qui permet de vivre, travailler ou étudier au Canada, sans contrainte, sans limite de temps. Avantageux donc. Mais aussi long et coûteux.

Certains d’entre vous décident de tenter l’aventure au Canada et de déménager à l’étranger directement avec une Résidence Permanente. Dans ces cas-là, on arrive rarement avec sa valise de 23 kilos. Aussi pour ceux qui voudraient en savoir plus sur les démarches, l’organisation et le prix d’un déménagement au Canada, vous pouvez trouver de l’information ici.

Pour ma part, faire ma demande de Résidence Permanente n’a pas été une évidence. J’ai toujours associé ce statut à « faire ma vie définitivement ici » (ou du moins pour encore un long moment). Alors je me suis posée longtemps la question. Après 3 ans et demi à vivre au Canada, j’envoyais mon dossier de Résidence Permanente (RP pour les intimes). Est-ce que j’étais enfin sûre de faire ma vie à Montréal ? Non. Alors pourquoi se lancer dans ce LONG PROJET COÛTEUX ? 

Expatrié au Canada, est-ce que je fais la demande de résidence permanente ? Doute des expatriés français #questionnement #immigration #expatriation #viedexpat #montréal #quebec #canada

Mon parcours à ma situation actuelle : Résidente Permanente

Pour situer le contexte, je vis à Montréal depuis 5 ans et demi. Je suis arrivée en PVT (Programme Vacances-Travail en détail ici) en août 2013. J’ai poursuivi avec un JP (Jeunes Professionnels), ai obtenu mon CSQ (Certificat Sélection Québec) en septembre 2015, puis enchaîné avec deux Permis de travail fermés.

J’ai envoyé mon dossier de RP au fédéral en mars 2017, je suis devenue Résidente Permanente en novembre 2018 ! J’ai bien cru que ça n’arriverait jamais. J’ai enfin obtenu la semaine dernière, ma carte de Résidence pour pouvoir voyager, et en ce moment, je suis au Mexique ! Donc comptez presque 2 ans de procédure. Je travaille dans la même agence marketing depuis 5 ans. Actuellement, je suis en congé maternité pour un an.

Alors qu’est-ce qui m’a poussé à vouloir devenir Résidente Permanente en mars 2017 ?

Expatrié au Canada, est-ce que je fais la demande de résidence permanente ? Doute des expatriés français #questionnement #immigration #expatriation #viedexpat #montréal #quebec #canada

Les avantages de la Résidence Permanente

Alors pourquoi se lancer dans ce long processus de la Résidence Permanente si on n’est pas sûr de rester au moins 5 ans au Canada ? La RP est valable 5 ans, renouvelable.

Pour la liberté professionnelle 

  • En PVT, certains employeurs seront frileux de t’embaucher car ton permis a une date de validité. Certains n’auront pas envie de te former pour que tu restes quelques mois à l’emploi. Attends-toi à commencer au bas de l’échelle.
  • En permis de travail fermé, tu n’as le droit de travailler que pour l’entreprise avec qui tu as fait les démarches à l’immigration. Tu es lié à ton entreprise, mais ton entreprise n’est pas liée à toi.
    • Si elle veut se séparer de toi, elle peut, et comme on est en Amérique, ça peut être très rapide et inattendu. C’est très différent de ce qu’on connait en France et assez déstabilisant.
    • Si tu perds ton emploi, tu devras retrouver le même poste qui est indiqué sur ton permis, en quelques semaines, demander à ton futur patron d’effectuer des démarches administratives supplémentaires par rapport à un autre candidat… Alors à part si ton profil est très recherché, tu vois venir le problème ? 
  • Être résident permanent, ça signifie avoir les mêmes droits de travail qu’un citoyen Canadien. Pour toutes négociations de salaire ou de vacances, tu es quand même sur un rapport de force plus avantageux que précédemment. Et surtout : tu peux travailler dans n’importe quel domaine, devenir auto-entrepreneur ou reprendre des études si ça te chante !

Pour la liberté de pouvoir choisir

Si aujourd’hui, tu n’es pas sûr, alors laisse-toi la possibilité de choisir plus tard. Pendant longtemps, j’ai vu la Résidence Permanente comme un engagement à rester vivre à Montréal à vie, ce qui m’a beaucoup bloquée. Mais pas du tout ! Par contre, si demain tu veux rentrer en France, ça devient moins flippant de te dire que si ton retour se passe mal, tu peux revenir sans la galère des papiers qui peuvent prendre des années. Alors, si on a la chance d’avoir le choix, autant en profiter. 

Pour se simplifier la vie au quotidien

Que ce soit pour acheter une maison, avoir un enfant, investir dans des REER, changer d’emploi, reprendre des études… Tout ça est possible sans la Résidence Permanente, mais en beaucoup plus compliqué. Je ne te raconte pas la galère d’arriver en fin de permis de travail, en fin de grossesse avec une RAMQ (Assurance maladie au Québec) qui ne fonctionne pas en statut implicite. J’ai du refaire en urgence un autre permis de travail pour ne pas avoir à payer les 10 000$ d’accouchement à l’hôpital ! (Merci à mon boss très réactif !)

Les questions à se poser en cas de doutes

Comme on a pu voir, il y a donc quand même quelques avantages à avoir sa Résidence Permanente, même si on n’est pas sûr de rester au Canada. Après avoir pesé les pour et les contre pendant plus de 3 ans, c’est surtout la question « Tu es hésitant à rester vivre ici ? » qui m’a décidé à démarrer ce projet.

Depuis 5 ans, j’ai vu des tas d’amis, de connaissances, venir, partir, douter. Chacun avec ses propres raisons. Néanmoins, je pense qu’on peut se poser quelques questions générales qui pourront t’aider si toi aussi tu te poses la  fameuse question des expatriés français au Canada.

Lancer sa demande de Résidence Permanente ou pas ?

  • Tu vis depuis plus d’un an au Canada ?
  • Tu aimes ta vie dans ton nouveau pays ?
  • Tu es hésitant à rester vivre ici ? 
  • Tu as 2000$ à dépenser ? 

Si tu as répondu non :

Tu vis depuis plus d’un an au Canada ? Les premiers temps d’une expatriation sont souvent accompagnés d’un état d’euphorie, une excitation de la découverte, appelé lune de miel des expatriés. Tout est beau, tout est rose. Mieux vaut attendre quelques mois que toute cette excitation soit retombée pour se poser les bonnes questions. Voici d’ailleurs un bon article sur la face cachée de l’expatriation.
Aussi, si tu es au Québec, il te faudra attendre 1 an de travail à temps plein pour faire ta demande CSQ via le PEQ (sous conditions) pour être traité en priorité. Grâce à ce programme, j’ai reçu mon CSQ en 4 semaines, au lieu de plusieurs mois, une année ou plus. Pour en savoir plus, voici le lien officiel du PEQ.

Tu aimes ta vie dans ton nouveau pays ? Clairement si tu vis très mal l’éloignement avec ta famille, le choc culturel, que tu as le mal du pays et plus de jours moins que plus… La question de rester vivre ici ne se pose pas, non ? Le retour n’est pas un échec, l’expatriation, bonne ou mauvaise est une expérience de vie.

Tu es hésitant à rester vivre ici ? Si tu n’as pas de doutes, génial ! Tu sais ce qu’il te reste à faire 😉

Tu as 2000$ à dépenser ? J’aurais peut-être du commencer par ça. Le Canada, ça se paye, et ce n’est pas donné ! Donc si tu n’as pas un peu d’argent de côté pour les démarches administratives, ça va être compliqué. Sache aussi que les délais sont longs. Très longs. Donc, assure-toi d’avoir des papiers en règle pendant ce temps-là pour pouvoir travailler et subvenir à tes besoins.

Expatrié au Canada, est-ce que je fais la demande de résidence permanente ? Doute des expatriés français #questionnement #immigration #expatriation #viedexpat #montréal #quebec #canada

Si tu as répondu oui :

Si tu as répondu OUI à toutes ces questions, alors je vais te donner le même conseil que tout le monde m’a donné quand je suis arrivée ici : « Lance ta Résidence Permanente dès que tu peux ».

Dans les faits, avoir la Résidence Permanente n’a rien changé à ma vie actuellement. Mais sais-tu comment je me sens depuis que j’ai obtenu le Saint-Graal ? Tu l’auras peut-être deviné : libre. Libre et maître de ma vie. Et si j’avais su à quel point ça changerait mon état d’esprit, j’aurais suivi les conseils de tout le monde, je l’aurais fait dès que je pouvais.

Et toi ? Tu y réfléchis ? Es-tu Résident Permanent ? Qu’est-ce qui t’a décidé ?

Expatrié au Canada, est-ce que je fais la demande de résidence permanente ? Doute des expatriés français #questionnement #immigration #expatriation #viedexpat #montréal #quebec #canada

Actualités février 2019

Tu as peut-être entendu que le Québec avait purement et simplement annulé 18 000 dossiers de demande d’immigration en cours ? (Source Le Devoir). Aujourd’hui, ce sont des milliers de famille qui attendent, certains depuis des années, qui voient leur projet s’effondrer.

Je comprends la décision du nouveau gouvernement de vouloir repartir de zéro pour mieux répondre à leurs besoins d’immigration. Mais, je trouve que ça manque cruellement de considération pour toutes ces personnes qui avaient choisi le Québec comme avenir. Y’a-t’il des recours, des solutions ? Pour l’instant, ça se discute. Tu peux suivre le débat ici sur immigrer.com qui suit l’affaire de très près.

Es-tu concerné par cette décision radicale du gouvernement québécois ?

Nouveauté sur le blog : je t’offre 5 fonds d’écran de Montréal à télécharger gratuitement pour ton smartphone. Tous les mois, tu recevras deux nouveaux fonds d’écran ainsi que les nouveaux articles ! Télécharger les fonds d’écran.

Ce que j’écris est le reflet de mon expérience au Canada. Si tu as des questions, j’y répondrai avec plaisir dans les commentaires, pour que ça profite à plus de monde.


À partager ou épingler sur Pinterest

Post a Comment

2 Comments
  • Laury

    14/03/2019 at 09:44 Répondre

    Hello Laurène!
    Je me demandais surtout, en résidence permanente, combien de temps as-tu le droit de passer en dehors du territoire? Exemple, je recois ma residence, je decide de retourner en france quelques temps, puis de revenir. Comment cela se passe t-il ?

    Concernant le permis de travail fermé, on dit souvent qu’on a seulement quelques semaines pour retrouver un emploi mais c’est faux. Du moment ou l’on ne sort pas du territoire, la durée du visa fermé et le temps indiqué sur ce permis 🙂

    Merci bcp !

    • Laulinea13

      15/03/2019 at 21:00 Répondre

      Coucou Laury ! Merci pour ton complement d’information ! Si j’avais su… !

      La residence est valable 5 ans. Pour la renouveler, il faut que tu restes 730 jours au Canada sur ces 5 ans. Pas forcement d’affilee. Si tu ne souhaites pas la renouveler, tu n’as aucune limite.

      Desolee pour les accents, je suis sur un clavier anglais :p